Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Partir et revenir

« Vous avez cru que tout pouvait se mettre en chiffres et en formules. Mais, dans votre belle nomenclature, vous avez oublié la rose sauvage, les signes du ciel, les visages d’été, la grande voix de la mer, les instants du déchirement et la colère des hommes… Le désespoir est un bâillon. C’est le tonnerre de l’espoir, la fulguration du bonheur qui déchirent le silence de cette ville assiégée… Détruisez vos certificats, crevez les vitres des bureaux, quittez les files de la peur, criez la liberté aux quatre coins du ciel… Jetons tous ces bâillons. Sur la terre sèche, dans les crevasses de la chaleur, voici la première pluie. Voici l’automne où tout reverdit, le vent frais de la mer ».

Albert Camus  "L’État de siège"

En fait, je n'ai pas la télé et je n'écoute pas la radio, je me contente du net qui parle également en boucle de la situation présente. Tout ce blabla finit par stresser énormément les gens et ce n'est pas bon pour nous, donc je vais changer de sujet. D…

Derniers articles

Coronavirus et le reste(3)

Coronavirus et le reste(2)

coronavirus et le reste

Depart et faux depart

La pluie et le soleil

six semaines

Un retour de plus...

Le Frisson

Koh Tarutao (4)

Koh Tarutao (3)