jeudi 5 mai 2016

Guide de bienséance à l'usage des Non-morts (8)



Bonjour mes chers amis
Nous avons ceci de commun avec les hommes, que notre force réside dans nos liens avec les autres membres de notre confrérie. Donc le moins que nous puissions faire est de rendre ces liens plus forts et plus solides, renforçant ainsi notre propre endurance et notre volonté de survivre dans ce monde fait pour et par les humains. Nous sommes frères par le sang, nul ne peut le nier et nous faisons partie d'une minorité qui doit le rester, notre petit nombre est le garant de notre paix. Nous avons pour nous la force et la longévité, trop nombreux, notre existence paraîtrait au grand jour, attirant haine et convoitise et précipitant notre fin. La nature est notre amie et au contraire de l'humanité nous-nous devons d'en prendre soin. Les hommes n'ont pas encore vraiment conscience que la pérennité de leur espèce dépends d'elle. Elle leur survivra comme nous survivrons, ainsi que les scorpions, les cafards, les rats et les corbeaux, ces animaux que les hommes craignent et haïssent. A cette liste, non exhaustive nous pouvons ajouter les Zombies et les Loup-garous, les premiers étant déjà morts (comme c'est pratique!)et donc peu portés sur l'écologie, malgré qu'ils soient on peut le dire, "bio dégradables".
Les seconds dont les seul vrais défauts sont de posséder un très mauvais caractère et de traîner une tenace odeur de chien mouillé, sont issus d'une race plutôt rustique qui aime courir dans la nature, un bon point pour eux donc. Par rapport à la nôtre, ces deux espèces sont de vraies minorités étant donné que si leur nombre augmente un tant soit peu, ils deviennent dangereusement visibles. Leur prolifération apparente entraînant de la part des humains peu tolérants une éradication à la machette et aux balles d'argent.
Le comportement erratique et l'apparence significative des zombies aurait plutôt tendance à les desservir, c'est pour cela qu'ils ont l'habitude de vivre dans les endroits cachés comme les anciens égouts ou les tunnels de métro désaffectés, cela leur convient étant donné qu'ils sont peu portés sur le confort. On en trouve aussi qui se sont réfugiés dans les grottes éloignées des centres habités, guettant le randonneur insouciant et téméraire. C'est un challenge, car le marcheur de base étant plus entraîné, son temps de réaction est bien plus rapide que celui du zombie moyen. De plus, l'idée d'être tombé sur le terrain de jeux d'un dangereux psychopathe aurait une certaine tendance à stimuler le promeneur sportif.
Pour tempérer le problème, le Zombie n'est pas très regardant sur la qualité de sa nourriture il peut très bien se nourrir de cadavres d'animaux très faisandés ou faire les poubelles de votre quartier. C'est une activité rarement conviviale et il y à peu de chances qu'un individu animé de bonnes ou mauvaises intentions vienne déranger une personne à moitié décomposée en train de dévorer des ordures.
Avec les Loups-garous également, les randonneurs solitaires peuvent rencontrer quelques problèmes. Ces derniers au contraire, font partie d'une population beaucoup plus soudée que les Zombies ils aiment chasser en groupe, et préfèrent la viande fraîche qui à un peu couru, paraît-il que l'adrénaline donne un petit goût très agréable. Des gastronomes en quelque sorte, malgré leur nette préférence pour le steak tartare.
Peu d'humains même très sportifs peuvent égaler les performances des lycanthropes, surtout sur les longues distances, leur seul véritable problème étant qu'ils manquent un peu de souffle dans le sprint. Avec tout cela ils sont remarquablement discrets sauf évidemment durant les nuits de pleine lune ou ils préfèrent s'isoler au plus profond des forêts afin  d'y hurler tout à leur aise car il semble que cet exercice ait tout particulièrement leurs faveurs. Dans mon prochain billet nous explorerons plus avant les avantages et inconvénients de ces comportements et les leçons que nous pouvons en tirer pour notre bénéfice.
Bonne journée et faites de beaux rêves..


mardi 3 mai 2016

Guide de bienséance à l'usage des non-morts (7)



Bonjour mes très chers amis
Vous avez passé toute une nuit à gagner votre vie, sous les paillettes et à distance respectueuse des projecteurs, vous regagnez votre domicile pour y trouver un repos bien mérité juste avant le lever du jour. Vous tirez les rideaux, branchez les alarmes (je parlerais plus loin de cet important sujet). Pourtant, dans le monde des hommes, rien n'est jamais simple, attirés par vos confortables revenus, de nombreux margoulins tenteront de séparer votre personne d'une partie substantielle des gains honnêtement acquis. En premier lieu, vous aurez affaire à des commerçants du type "underground" des vendeurs de drogue qui considèrent votre établissement comme leur pré carré. Ces gens ne sont que du fretin, personne ne s'inquiétera de leur disparition et pour peu que vous ayez un sous-sol frais et aéré, vous pourrez y conserver dans de bonnes conditions ce qui constituera un excellent amuse-gueule, pour une soirée entre amis de la communauté. Je vous rassure, leur consommation ne recèle aucun danger: nous sommes insensibles aux drogues.
Dans ce cas très particulier du racket, les choses sont plus délicates à gérer, surtout quand il s'agit de policiers. Qu'est devenue l'époque lointaine ou les forces de l'ordre se devaient de protéger les citoyens? A partir du moment ou vous jouissez d'une quasi-impunité vis-à-vis de la population et que vos pouvoirs sont accrus à chaque fois qu'un policier indélicat s'en tire sans problèmes, pourquoi se priver, la ville vous appartient et les établissements de nuit sont une cible privilégiée et c'est justement là que le bât blesse. Il est hors de question que des humains  malfaisants se permettent de nous voler, quelle humiliation pour une race aussi ancienne que la nôtre! Heureusement, nous vivons chers amis, dans une époque qui à vu la naissance de la technologie et cette technologie est une arme que nous pouvons utiliser à notre avantage. La seule condition: soyez irréprochables, si aucune infraction légale ne peut vous être imputée, les preuves filmées des tentatives de racket, avec le son bien sûr, vous seront d'un aide certaine.
Songez à bien placer vos caméras et vos micros quitte à attirer vos cibles dans leur champ, avec l'aide de nos amis dans le camp de la justice, vos droits seront reconnus. Les policiers véreux iront faire en prison, l'expérience et l'apprentissage douloureux de cet art antique qu'est la sodomie.
Avec les racketteurs non assermentés et aux méthodes plus brutales, la technique est tout autre, ces personnes sans foi ni loi ne sont pas sensibles aux arguments légaux. Mais d'autre part, nul ne vous oblige à faire preuve de mansuétude vis-à-vis de personnes qui ne connaissent pas le sens de ce mot.
Il y à plusieurs types de truands: les gangs, simple groupement d'individus violents et cupides, obstacle négligeable, ensuite il y à les mafias: sociétés structurées d'individus dont la seule loi et morale sont l'argent. Éminemment dangereux, il convient de les manier avec leur propres armes: violence et cruauté.
Je dois l'avouer sans fausse honte, cela nous laisse un espace pour extérioriser certaines frustrations et contraintes de la vie dans la société des hommes. Le principe de base pour éviter les problèmes est d'attirer l'ennemi sur un terrain dont nous avons la maîtrise, souterrains, terrains vagues isolés, friches industrielles. Ces gens-là croient être des prédateurs grâce à leur violence et au fait qu'ils possèdent des armes à feu, ils pensent qu'elles leurs apportent puissance physique et bien sûr, sexuelle, mais ce n'est qu'illusion. Nous le savons tous, bien qu'eux ne le savent pas, ces armes désuètes sont une plaisanterie pour les Vârkolaci. Ainsi, l'intervention de mafiosi de tout genre vous donnera l'occasion de prendre un peu d'exercice. quoi de plus relaxant que de déchiqueter un proxénète slave ou un trafiquant de la Camorra?
Quoi de plus agréable que de les vider de leur précieux liquide, eux qui aiment saigner les autres? Le moment ou vous planterez vos dents dans le cou musculeux de ce brutes transformés en loques hurlantes, vous fera oublier tous vos soucis, une thérapie, en quelque sorte...
Ces gens déshonorent l'espèce dont nous sommes issus et c'est notre devoir de les en retrancher, si nous ne le faisons pas qui le fera?  Vous pouvez à cette occasion inviter quelques vieux amis que vous n'avez pas vus depuis longtemps, pour une bonne soirée ludique et gourmande, propre à resserrer les liens d'amitié. A ce propos n'oubliez pas d'entretenir la camaraderie, dans notre communauté, notre relations avec les autres est la garantie de notre sécurité, j'en parlerai plus longuement ultérieurement.
Bonne journée et faites de beaux rêves...

samedi 30 avril 2016

Guide de bienséance à l'usage des Non-morts (6)




Bonjour mes chers amis...
Les "métiers de la nuit" voila une expression aussi vague qu'attractive mais avec juste assez de mystère pour vous séduire. En fait je pense surtout aux nightclubs et aux métiers du spectacle, les salles de music-hall, etc... Voilà un créneau pour quelqu'un qui est par la force des choses plutôt contraint à poursuivre la majeure partie de ses activités la nuit. Si il est un univers ou les faux-semblants sont quasiment de rigueur, c'est bien celui-là. Quelque soit votre style, même si vous débarquez un jour portant le frac moisi et la cape de Dracula, les lèvres ouvertes sur des canines un peu trop aiguës, chacun dans ce microcosme de cabotinage et d'hypocrisie pensera que c'est un genre que vous-vous donnez.
Évidemment, pour graviter dans ce milieu il faut avoir le goût du spectacle, et un minimum de talent, mais tenir par exemple un night-club et vivre sa nocturne existence sous les lumières tamisées dans la sécurité des ombres, voilà qui à déjà séduit et séduira encore des Vampyr soucieux de leur sécurité autant que de leur bien-être. Cependant vous devrez être attentifs à ne pas vous laisser corrompre par ce monde de la nuit humaine, il pourrait avoir sur vous un effet néfaste avec des conséquences qui ne le sont pas moins. Pour exemple: les boîtes de strip-tease; vous connaissez sûrement: des filles nues qui se tortillent et dans l'ombre propice, les vicieux, l’œil écarquillé, la lippe humide et la main qui s'égare dans l'entrejambe. Ils lâchent sans compter leur papier-monnaie, mais il y à là un piège, ne vous laissez pas enjôler par l'attrait du gain trop facile. Je me dois en tant qu'aîné et conseil, de vous mettre en garde contre cette espèce particulière de pervers qui aiment voir les femelles zombies danser nues et plus si affinités...
Ceux-là, qui sont souvent à l'aise dans leur compte en banque et disposés à payer de grosses sommes pour assouvir leur vice, sont source de plus de problèmes que de bénéfices. Je voudrais citer le cas d'un PDG de multinationale, avec quelques amis, il payait des sommes folles pour avoir des relations sexuelles avec les femelles zombies qui effectuaient des danses privées dans un club au demeurant très select. Il emmenait ses "prises" du jour dans l'immeuble de sa société ou il avait aménagé une garçonnière discrète. Et ce qui ne devait pas arriver est arrivé: il à été mordu, je vous laisse deviner ou... il est sorti de la chambre, sanglant, le pantalon sur les jambes et à commencé à mordre tout le monde autour de lui. Moi et mes amis avons étés appelés en urgence et Il nous à fallu agir très vite pour empêcher une épidémie, exploser quelque cervelles au sein du conseil d'administration contaminé et finir le tout au lance-flammes pour faire plus propre.
Un policier acquis à notre cause à conclu son enquête sur la constatation que le PDG avait tenté de dévorer toutes ces personnes dans une crise de folie provoquée par le stress. Bien entendu aucun journaliste n'a été mis dans la confidence, et les survivants se sont empressés d'étouffer la moindre rumeur en laissant croire qu'il avait quitté son poste avec un "parachute doré".
Bref, tout ceci était vraiment d'une vulgarité sans pareille et extrêmement salissant. Tout ce remue-ménage aurait pu être évité si seulement on avait posé une muselière à la morte-vivante. Mais le mieux, le plus clairvoyant, est d'éviter que ce genre de situation ne se produise. Chacun sait que cette "espèce" est difficilement contrôlable du fait de son intelligence très limitée et de son caractère légèrement cyclothymique. Quand à la danse, croyez-moi, les morts-vivants n'ont qu'une vague idée sur la manière de pratiquer cet art et la façon dont ils le pratiquent pourrait plutôt laisser à croire qu'il s'agit de danseuses très fatiguées et au surplus, atteintes d'un grave handicap. Pour finir, la manière dont tente de se trémousser une zombie ne peut exciter qu'un immonde maniaque. Le mieux est d'éviter tout commerce avec la poisseuse population des pervers, nous savons que l'espèce humaine en compte hélas, un certain nombre. Quand je pense à l'image hideuse et franchement diabolique colportée sur notre compte par ces mêmes humains qui s'imaginent être le nec plus ultra des espèces vivantes. Leur aveuglement est parfois pathétique. Mais nous vivons au milieu d'eux, c'est à nous de nous intégrer tout en préservant notre propre culture.
Certains d'entre vous, sensibilisés au sort funeste des minorités, penseront que je suis légèrement xénophobe, absolument pas, je vous recommande seulement d'éviter autant que possible, les rapports avec les zombies, non par racisme mais simplement parce que la discrétion n'est pas toujours leur qualité première.
Cette mise au point étant faite, songez que vos actions ont toujours une répercutions sur la communauté elle-même. Pourtant, rien n'est jamais simple dans le monde des hommes et certains  voudraient s'en prendre à votre argent durement gagné, dans mon prochain billet, vous trouverez certains conseils afin de gérer les tentatives de racket du tout venant, police, mafia et malandrins sans honneur.
Bonne journée et faites de beaux rêves.

mercredi 27 avril 2016

Guide de bienséance à l'usage des Non-morts (5)



Chers amis, bonjour.
Pour un Vârkolaci qui se trouve mis en détention à tort ou à raison, le danger majeur est le risque d'une enquête sur sa vie et ses antécédents. La mise en lumière de certains éléments troublants dans la vie d'un Non-mort peut être très préjudiciable à toute notre communauté. Je ne parle même pas de l'aspect physique qui ne cadre pas avec l'age avancé, l'absence de travail régulier, de numéro de sécurité sociale, de mutuelle et tous ces petits détails mesquins qui sont le lot du monde des hommes. Tous ces indices mis bout-à-bout, peuvent conduire le fonctionnaire tatillon (pléonasme!) à se poser des questions indiscrètes et à considérer le personnage en costume de prix et au visage légèrement hâlé devant lui, comme un membre d'une mafia sud-Américaine. Par bonheur, chers, très chers amis, il y à parmi les amis de notre talentueuse communauté quelque dévoués serviteurs, juges avocats et policiers qui se feront un plaisir de résoudre vos problèmes. La condition sine qua non est de posséder leur nom et numéro de téléphone dans votre agenda. Bien évidemment, suivant la ville ou vous habitez, je me ferai un plaisir de vous communiquer les coordonnées des personnes susceptibles de vous aider. Si malgré tout, vous devez séjourner quelque jours dans un quelconque geôle, on vous aura dépouillé de la plupart de vos possessions. Mon conseil sera donc: pour éviter la promenade sans écran total, débrouillez-vous pour avoir toujours sur vous une attestation d'un spécialiste reconnu, assurant que votre forte photo allergie vous interdit toute exposition à la lumière.
Cependant, la meilleure attitude pour éviter ce genre de situation est la prudence, comme toujours. Vous avez des humains parmi vos amis, vous les invitez à votre table, soyez donc suffisamment intelligents pour ne pas en faire votre plat de résistance. D'étranges plaies qui apparaissent systématiquement à leur cou pourraient porter ombrage à une réputation d'honorabilité savamment construite. Je n'évoque pas le cas d'une disparition pure et simple, rien de plus inconfortable lorsque des regards méfiants se tournent vers vous: il ne vous reste plus qu'à disparaître vous-même, abandonnant un mode de vie chèrement acquis, une place ou vous-vous sentiez à votre aise. Le journal d'Arnold Kol Paole, qui fut un soldat de l'empire Autrichien à été publié en 1730 un peu avant que des villageois excédés ne le clouent dans son cercueil à l'aide du sempiternel pieu de bois (le manque d'imagination de ces gens!). Ce journal, vous pourrez vous le procurer sur simple demande, je peux bien entendu, vous le faire parvenir moyennant les frais de port uniquement. Écrit au jour-le-jour, ce petit ouvrage est une quintessence de ce qu'il convient de ne pas faire, il est la transcription des actes et réflexions d'un individu fraîchement promu à l'état de "Vampyr". Nous pouvons nous éviter les désagréments certains éprouvés par ce pauvre Arnold, en comprenant en premier lieu que l'extraversion est dans notre cas, du plus mauvais goût.
Un Non-mort, digne de ce nom doit, comme je ne peux me lasser de le dire, faire preuve de réserve par rapport à la société des hommes, il doit s'intégrer, se fondre dans la masse, pour ainsi dire. Je comprends parfaitement les jeunes générations, désireuses de vivre leur race et leur état dans l'ostentation et non pas en cachant leur lumière sous le boisseau. Mais il convient de mettre un bémol à cette jeune impétuosité si nous ne voulons pas que des carrières prometteuses se terminent prématurément par l'intervention d'un illuminé brandissant un morceau de bois pointu...
Bien entendu, dans un souci d'intégration, sans avoir recours aux contraignantes crèmes "écran total" il reste ce que l'on nomme: les métiers de la nuit. Les horaires conviennent bien à notre mode de vie, je vous en parlerai dans un prochain billet.
Bonne journée et faites de beaux rêves...

dimanche 24 avril 2016

Guide de bienséance à l'usage des Non-morts (4)





Bonjour mes amis...
Je parlais il y à peu de ceux que j'ai qualifié à raison du terme évocateur de: "têtes brûlées". Je pensais à certains membres de notre communauté trop imbus d'eux-mêmes et qui s'imaginent qu'en tant que race supérieure, il peuvent dominer l'humanité! Présomption et orgueil démesuré! Rappelez-vous ceux qui ont suivi Mr Hitler il y à déjà de nombreuses années, ils espéraient asservir le monde et ont échoué. Prenez donc garde à ne pas trop nourrir votre égo, si il vous vient des idées de domination, engagez-vous dans la haute finance. Voilà un moyen d’acquérir du pouvoir sur les humains et de leur imprimer votre marque sans choquer grand-monde. Curieusement, les hommes, révulsés à l'idée de nous donner leur sang, le seront beaucoup moins à celle de donner la plus belle partie de leur existence en échange d'un peu d'argent. Il s'agit pourtant, dans le deuxième cas, d'un marché de dupes: pouvoir acheter des biens de consommation, ne remplace évidemment pas la vie perdue. Mais quoi que vous fassiez, n'oubliez jamais une chose: respectez les règles de la société humaine.
Certains m'objecteront qu'une telle vie, nécessite de paraître en plein jour, parfois même; quelle horreur, en plein soleil. A cela je répondrai qu'il existe certains moyens de ne pas redouter les rayons solaires. Je comprends votre réticence, vous imaginez des cloques, des brûlures au troisième degré et si vous insistez, une mort douloureuse. En principe, notre rapport avec la lumière solaire se solde plutôt rarement par du bronzage, quel dommage, un léger hâle nous donnerait bien meilleure mine. Pourtant, il existe quantité de produits pouvant offrir à notre peau cet aspect sain que l'exposition aux rayonnements solaires donne aux humains. Du hâle naturel au bronzage tropiques, les soins du corps auto-bronzants sont une intéressante alternative, en crème, gel ou lait il existe une gamme étendue de produits dans diverses marques connues qui vous guériront de vos complexes de pâleur excessive et vous donneront aussi bonne mine qu'un professeur de plongée aux Toamotu. Comment pourrait-on trouver un meilleur argument qu'une belle peau cuivrée, pour lever les soupçons qui pèsent sur vous de dormir dans une crypte glacée allongé dans un cercueil plein de terre?
J'imagine que certains brûlent (sans jeux de mots) de paraître en plein jour, voire en plein soleil. C'est possible, bien sûr je connais ceux de mes amis qui utilisent déjà des crèmes solaires "écran total" d'indice PS 50, mais il faut savoir que l'application, pour conserver une certaine efficacité doit se faire au minimum toutes les deux heures, sous peine de voir votre peau cloquer de manière très disgracieuse. Le mieux est de porter au poignet une de ces montres électroniques à alarme, que vous programmerez de manière à vous prévenir en cas d'oubli à moins que vous ne chargiez votre I-phone de cette tâche. Quel est donc l'imbécile qui à formulé cette affirmation des plus crétines que les Non-morts ne sauraient s'adapter au 21e siècle? Pourtant, il serait sage de ne pas oublier de porter des lunettes de soleil, norme CE 3 ou 4, plutôt 4. Devenir aveugle même de manière temporaire est un handicap dont vous saurez allègrement vous passer.
Quelque mots à destination des adeptes de ces lieux de prédilection que sont les cimetières. Ils oublient sans doute les légendes répugnantes qui prétendent que les Vârkolaci y pratiquent la mastication du linge des morts de même qu'ils se nourriraient d'excréments et de chair humaine  (ingérée sans aucune cuisson!). Je m'élève contre la fréquentation de ces lieux sans aucun intérêt si ce n'est celui de marcher sur de jeunes humains "gothiques" ridiculement maquillés de blanc et gavés d'alcool bon marché. Non seulement un tel comportement atteint des sommets de vulgarité mais admettez qu'un Non-mort arrêté par la police municipale pour profanation de sépulture, ça fait négligé. Dans mon prochain billet je donnerai un conseil ou deux pour les Vârkolaci ayant un problème avec les autorités.
Bonne journée et faites de beaux rêves...

jeudi 21 avril 2016

Guide de bienséance à l'usage des Non-morts (3)




Bonjour, chers amis..
J'ai encore récemment entendu cette réflexion idiote dite d'une voix grasseyante de bouseux sur son tas de fumier: "Hé! mais si y s'voient pas dans un miroir, comment y font pour se raser?" évidemment accompagnée d'un rire vulgaire. Alors là, je m'adresse une fois de plus à la jeune génération, les "Svetocher", ils trouvent drôle d’éviter sciemment les miroirs afin d'accréditer la croyance idiote que nous ne pouvons nous y refléter. Cette légende, colportée par le douteux Bram Stoker (encore lui!) et par le cinéma de série B, ne doit pas être encouragée. Et puis, comment arranger un nœud de cravate, sans se regarder dans une surface réfléchissante digne de ce nom?
Dans le même ordre d'idée, faire semblant de fuir l'ail et de craindre l'eau bénite ou les crucifix, n'est pas vraiment nécessaire. Le Vârkolaci intelligent peut toutefois laisser planer un léger doute, il est bon que nos frères humains puissent avoir des zones de confort. J'ai connu autrefois un scientifique de talent, et excellent ami au demeurant, Monsieur Viktor Frankestein, victime de gros ennuis avec certains villageois irascibles au front bas qui ne se sentaient plus à l'abri...
Vous voyez, tout est dans la subtilité, la nuance, évitez surtout de montrer les canines, le regard rougeoyant en crachant comme un serpent si une gousse d'ail entre dans votre champ de vision. Ça, ce n'est pas subtil, ayez plutôt un léger sursaut, une moue délicate, comme si vous aviez repéré une crotte de chien sur un trottoir, mais en évitant de forcer le trait. Laissons les manifestations grand-guignolesques aux acteurs en fin de carrière ou aux politiciens en campagne électorale.
En public, lors d'une réception par exemple, si vous êtes amenés à avoir des rapports de proximité, des conversations mondaines avec des humains des deux sexes, évitez de fixer un regard gourmand sur leur veine jugulaire... Ce genre de comportement est déstabilisant au possible et risque d'instaurer un malaise qui n'est pas souhaitable, voire une certaine méfiance.
De même vous-vous efforcerez d'être un interlocuteur agréable et même plein d'humour, sans vulgarité. Toutefois, il faut savoir ou se trouvent les limites, un ami à moi, se présentait systématiquement ainsi en imitant un accent vaguement Slave: "Bonzour, zé soui lé comte Dracoula..". Cette entrée en matière à fait rire les personnes possédant suffisamment d'humour, jusqu'au jour ou un livreur de pizza psychotique l'a transpercé pendant son sommeil avec un manche à balai bien affûté.
Ne boire que des boissons ou des cocktails de couleur rouge est un style de snobisme que je réprouve absolument, cette façon de poser, d'introduire de manière ostensible un élément de suspicion ne peut que porter préjudice à celui qui la pratique. Effrayer le commun des mortels peut conduire à des réactions incontrôlables et forcément regrettables en dehors des fêtes d'Halloween. A propos de cette charmante tradition, qui permet même aux loups-garous et aux morts-vivants de se montrer sans complexes je vous rappelle qu'il n'est pas recommandé de commencer plus de quelque jours avant ni de continuer plus de deux jours après. Ceci dit, rien ne vous empêche, en certaines occasions choisies, d'organiser quelque "party" thématique ou vous pourrez si il vous en prends la fantaisie, revêtir le costume désuet du trop connu comte Dracula. Évitez cependant d'inviter un Zombie, je m'en veux beaucoup de cette attitude discriminante, mais leur conversation est par trop limitée et je ne parle pas de l'odeur, difficile à camoufler et susceptible seulement d'attirer une attention peu souhaitable. Maintenant, à vous de surveiller vos fréquentations, car il est une malheureuse vérité: certains Non-morts, ne sont guère à même de vous valoriser en société. Il est parmi nous quelque têtes brûlées à la durée de vie limitée par l'étendue de leur inconscience, j'en parlerai dans mon prochain billet...
Bonne journée et faites de beaux rêves.

mardi 19 avril 2016

Guide de bienséance à l'usage des Non-morts (2)



Non, vraiment, ça ressemble à quoi?
Mais quelle est donc cette superstition idiote qui voudrait nous voir nous transformer en chauve-souris à la moindre contrariété?  Qui parmi vous à déjà eu l'occasion de se livrer à une démonstration aussi absurde que peu ragoûtante? Non, vraiment, la superstition et la crédulité sont sans limite au sein de l'espèce humaine. Certains gratte-papier et cracheurs de pellicule de seconde zone sont bien sûr à l'origine de cette aberration. De toute manière, quel individu aux aspirations un peu élevées voudrait se changer en cet animal répugnant et pour ce que j'en sais, plein de puces? Le Non-mort ayant une once de savoir-vivre évitera ce genre de manifestation en public, pour peu qu'elle soit possible! Nous ne sommes pas, que je sache, à l'instar des Dieux humains, dotés de super-pouvoirs. En toutes occasions, pour le Non-mort bien éduqué le quant-à-soi et une réserve de bon aloi seront de mise. Calquez votre comportement sur celui d'humains triés sur le volet que vous jugerez dignes de respect (certains le sont, quoi que vous en pensiez) La singularité, dans notre cas, n'est pas la meilleure option, notre espèce à survécu jusqu'à présent grâce à sa discrétion. Ceux qui ont cru très intelligent de se mettre en vedette ou simplement de trop s'exposer l'ont chèrement payé, un certain nombre de nos frères humains sont, hélas, de dangereux psychopathes. J'entends d'ici les réflexions xénophobes à l'égard des hommes, mais dans leur grande majorité, ils ne sont pas responsables de la sinistre réputation qui nous à été faite seule leur crédulité est en cause.
Comme je l'ai fait remarquer plus haut, en tout premier, la soi-disant littérature qui traite de nous et de nos mœurs supposées est coupable d'une grande partie du tort qui nous à été causé. Viennent ensuite les films vulgaires et les non moins vulgaires séries télévisées ou des monstres aux canines démesurées qui sont censé être nous se vautrent dans des rivières de sang, quelle horreur! Il est vrai que le liquide carminé fait partie de notre tradition culinaire et que nous mangeons le steak plutôt saignant mais que cela ne nous empêche pas d’apprécier les fruits et les légumes, croquer une pomme de temps en temps entretient les dents et se nourrir uniquement de sang est préjudiciable à la santé de n'importe qui. Bien entendu, sauf cas exceptionnels, l'usage du couteau et de la fourchette est obligatoire. Dans certains cas on peut porter la nourriture à sa bouche en s'aidant de ses mains mais s'essuyer les lèvres à l'aide d'une serviette de table n'est pas optionnel.
Je ne saurais donc trop conseiller aux Non-morts d'éviter de se barbouiller d'hémoglobine histoire de se donner un genre. Outre le fait que nous avons là un comportement assez peu digne et guère reluisant, c'est une faute de goût des plus impardonnables. Pour honorer son espèce un "Vurkulatsili", un "Vârkolaci", se doit de faire preuve de la plus extrême propreté, changer son linge régulièrement, surveiller son odeur corporelle et appliquer au besoin parfums, onguents ou déodorants. Le fait d'avoir été morts ne doit pas nous faire confondre avec l'immonde zombie cannibale, infréquentable, parfaitement incapable de réflexion intelligente et qui ne cesse de se décomposer, ce qui est extrêmement incommodant.
Par chance, nous sommes d'une espèce incomparablement plus évoluée et raffinée et chaque individu se doit de la représenter de la manière la plus flatteuse qui soit. Et enfin, par pitié! lavez-vous régulièrement les dents! rien de plus rébarbatif qu'un Non-mort dont l'orifice buccal exhale une odeur fétide qui ferait s'évanouir un mort-vivant! Nulle loi écrite ou non, n'a décrété que nous devions sentir mauvais. La suite de mes conseils dans mon prochain article.
Bonne journée et faites de beaux rêves...